Ecogeste

Pile électrique jetable

Pile électrique jetable
Les piles sont partout dans notre quotidien : plus de 1 milliard sont vendues chaque année en France !

Les piles bâtons ne contiennent aujourd'hui plus de mercure ni de cadmium, mais, jetées sans précautions, elles restent dangereuses pour l'environnement en raison des nombreux composés dangereux qu'elles libèrent : acide, plomb, lithium... Heureusement, elles peuvent être recyclées efficacement, ce qui permet aussi l'économie de matières premières rares.

Aucune pile ne doit donc être jetée dans la poubelle ordinaire.

 

Famille : Produits dangereux / polluants

Bien jeter

Filière de recyclage
Filière de recyclage
Le recyclage des piles usagées incombe aux producteurs et importateurs. Ceux-ci sont, pour les plus importants, réunis au sein de deux sociétés, Screlec et Corepile, qui les récupèrent auprès des distributeurs et des collectivités locales.

Que faire de vos piles usagées ? Ne jetez pas vos piles avec les ordures ménagères mais rapportez-les au point de collecte de votre magasin ou de votre grande surface. Ils sont tenus de les reprendre. Les deux éco-organismes totalisent 55000 points de collecte.

A noter : qu'elles soient alcalines, salines, au lithium, en bâton ou en bouton, rapportez toutes vos piles. Il est inutile de faire le tri. Vous pouvez même y joindre les petits gadgets contenant des piles sans les démonter.
 

Mise en déchèterie
Apport en déchèterie
 
A défaut de les mettre dans les collecteurs en magasin, profitez d'un de vos voyages dans l'une de vos 2 déchèteries de la commune des Angles ou de la commune d'Aramon pour y apporter vos piles usagées. Celles-ci sont ouvertes du lundi au samedi inclus de 8h30 à 11h45 et de 14h à 17h15.

BON A SAVOIR : LES ENJEUX

Le recyclage des piles représente de véritables enjeux, il permet :

  • d'éviter le gaspillage de ressources naturelles présentes en quantités limitées dans la nature (fer, zinc, manganèse, nickel),

  • d'éviter de polluer l'environnement par le mercure, le plomb et le cadmium contenus dans certains types de piles.

  • de revaloriser certaines matières dans la fabrication de nouveaux objets de tous les jours : canalisations (cuivre), pièces auto (acier, aluminium), canettes (fer, aluminium), petits objets ménagers (acier inoxydable), gouttières (zinc), vélos (fer, aluminium, nickel...), clés (fer, nickel), et bien sûr… des piles et batteries neuves.

Le marché des piles, s'il tend à diminuer en nombre, diminue plus encore en tonnage, du fait du remplacement des piles alcalines et salines par des accumulateurs (chacun pouvant remplacer parfois des dizaines de piles !), de la miniaturisation croissante de ces derniers (accus au lithium, piles zinc air).

En moyenne, chaque foyer français possède 106 piles et accumulateurs.

En 2017, seulement 45% des piles a été collecté en dépit d'un réseau de près de 30 000 points de collecte.

Les métaux lourds contenus dans les piles ne se dégradent pas. Lorsqu'une pile est abandonnée dans la nature, elle se disloque et les métaux lourds sont peu à peu emportés (eaux de ruissellement, poussière). Ils contaminent ainsi air, eau et êtres vivants dans le milieu.
Pour quel produit souhaitez-vous des conseils ?
Recherche par mots clés

Voir tous les produits

Recherche guidée

Dans la même famille

  • Seringues et autres déchets de soins
  • Fusée de détresse
  • Radiographie
  • Huile moteur usagée
  • Solvant
  • Batterie, pile rechargeable
Source : EcoGeste © 2005-2019
« Retour page précédente